Informations sur la hausse des tarifs 2023

Informations sur la hausse des tarifs 2023

Hausse des tarifs SEFA suite à la sécheresse du barrage de l'Aubonne

Pour répondre aux nombreuses questions que la SEFA a reçu depuis l’annonce de la hausse des tarifs, l’entreprise souhaite apporter quelques précisions.

Il y a en effet deux choses à distinguer :
le prix de l’énergie et celui de l’acheminement qui diffèrent selon le gestionnaire de réseau.

Le prix de l’énergie peut beaucoup varier entre les différents gestionnaires de réseau suisses pour deux raisons : 

  • la part de production propre
  • la stratégie d'approvisionnement

 

On vous explique le cas de la SEFA :

Dans le cas de la Société Electrique des Forces de l'Aubonne, qui est producteur d’énergie avec ses propres installations sur le fil de l’Aubonne, un facteur supplémentaire, en plus de hausse des prix du marché de l'énergie, est venu impacter les prix : la sécheresse du barrage avec pour conséquence un réel déficit de production.

 

Mais alors pourquoi la météo particulièrement sèche de cette année n’impacte pas de la même façon tous les producteurs d’énergie ?

Il faut savoir que le « petit » barrage de la SEFA sur l’Aubonne se distingue d’autres barrages hydrauliques plus importants. Un barrage proche d’un glacier ou sur le Rhône ont un débit permanent, alors qu’un autre sur une rivière des pieds du Jura comme l’Aubonne peut fluctuer selon la météo avec un fort ou faible débit allant parfois jusqu’à s’assécher.

 

Une augmentation et une diversification de la production propre 

Malgré une augmentation de la production propre allouée aux clients, la faible pluviométrie de début d'année cumulée à la sécheresse historique de cet été a augmenté notre dépendance au marché de l'électricité.

«Depuis ce printemps, on a très peu turbiné, on peut estimer à fin août à 50 % de moins qu’en 2021 et 40% de moins qu’en 2020. C’est la plus forte baisse de ces 10 ou 15 dernières années. », indique Laurent Balsiger, directeur de la SEFA. 

En comparaison, en 2021, plus de 39 GWh d’électricité ont pu être produits grâce aux eaux de l’Aubonne. «En 2021, qui était une bonne année hydrologique, nous n’avons pas pu turbiner durant trois à quatre semaines. Cette année, nous nous acheminons plutôt vers trois à quatre mois», explique le directeur.

Pour cette raison, nous devons compenser le manque de production en achetant sur le marché de gros, avec les conséquences liées à la hausse du prix de l’énergie. 

En cas de retour à une année hydraulique normale, les clients en bénéficieront. Il y des choix stratégiques à faire, notre objectif est de concentrer nos efforts pour plus de production locale, durable et renouvelable à moyen et long terme dans l’intérêt de nos clients.

Pour 2023, pour aller de l'avant, il faut continuer de développer notre production locale grâce à d'autres sources d'énergies renouvelables qui ne produisent pas toutes en même temps, telles que le solaire, afin de ne pas dépendre d'une seule source.

 

Autoproduction

Pour rappel, la SEFA a également décidé de soutenir les auto-producteurs en augmentant le tarif de reprise. Hors Garantie d’Origine (2.5 cts./kWh), ce dernier passe de 7.5 à 15.7 cts./kWh, une amélioration de la rétribution de 109%.

 

Tarifs 2023 : une hausse essentiellement due à la composante Energie

L’augmentation de 52%
se décompose ainsi :

  • 8% pour le réseau essentiellement
    du à la hausse des coûts de réglage du réseau (pas lié à la SEFA) et des pertes
  • 44% pour la composante énergie dont environ
  • 22% d’augmentation du coût d’approvisionnement sur le marché
  • 22% d’augmentation liée au manque de production de nos installations hydro-électriques à cause de la
    faible hydraulicité

Note : analyse basée sur le tarif Albona simple pour les années 2022 et 2023.

Focus composante énergie : des prix de marché historiquement élevés combinés à une faible hydraulicité

Pour protéger ses clients en 2023
la SEFA a :

  • augmenté sa production propre en sortant la production de la centrale de La Vaux du régime de subvention pour servir ses clients
  • couvert ses besoins pour 2023 par des achats échelonnés réduisant le risque (70% des besoins achetés à
    un prix inférieur à 6cts / kWh).

Malheureusement l’ampleur historique de la hausse des prix sur le marché gomme cet effort et amplifie l’exposition de la SEFA aux variations de la production (sécheresse).

Note : analyse basée sur les estimations faites dans le cadre de la détermination des tarifs 2022 et 2023

Bouclier Internet

Bouclier Internet

Dès le 29 novembre 2022, un nouveau Bouclier Internet sera activé auprès de tous nos abonnées netplus. Un Bouclier Internet est un dispositif…

Contactez nous