1 avril 2021

Les préoccupations des jeunes aux temps du Covid : questions d'un jeune étudiant à notre directrice RH

Gastien a 14 ans et réalise un stage d'observation à la SEFA dans le cadre de sa 10e année d'école. Il en a profité pour faire une entrevue avec notre adjointe à la direction RH, Yasmina Bekhouche, et lui poser quelques questions liées aux préoccupations des jeunes aujourd'hui dans le monde du travail.

Qu’est ce que vous conseilleriez à un·e jeune de mon âge ?                                                                       

Je lui conseillerai de prendre le temps de choisir, de faire des stages d’observations et poser beaucoup de questions, chercher à faire des contacts dans les métiers qui vous intéressent. On a le droit aussi de changer d’avis. Il faut oser rêver grand et ensuite se donner les moyens.

Comment se passe un entretien avec la COVID ?

Malgré la Covid, on essaie de faire les entretiens en présentiel. Cependant les deux fois où on a recruté des personnes avec uniquement des entretiens en ligne, cela s’est très bien passé.

Quelles sont les questions que vous ne posiez pas 10 ans en arrière ?

Aujourd’hui on se concentre plus sur des questions sur les valeurs et on essaie aussi de savoir combien de temps les gens souhaitent s’engager dans l’entreprise. Je profite aussi de récolter des informations pour savoir quels sont les nouveaux besoins des jeunes générations, ce qu’ils attendent de l’enterprise.

Il faudrait quoi comme valeurs pour travailler à la SEFA ?

Idéalement il faudrait que pour le candidat·e les valeurs de la SEFA, à savoir : satisfaction, ensemble, fiable, agilité soient des valeurs vécues. Nous recherchons des personnes prêtes à participer, poser des questions et donner leur maximum.

Quelle valeur est la plus importante pour vous dans une entreprise ?

Pour moi c’est « ensemble », car une entreprise est faite d’individus et c’est que quand on les fait travailler ensemble qu’on peut créer quelque chose de plus grand que soi.

Comment les RH font pour êtres locales et durables ?

Lors des recrutements on tient compte de la sensibilité des candidats à la durabilité et à leur envie d’un impact positif sur la région.

Est-ce que c’est possible de faire un apprentissage sans certificat ?

Le certificat est pour l’employeur une garantie que la personne engagée peut s’impliquer et réussir sa formation jusqu’au bout. Il existe des formations qui permettent de faire la passerelle mais je conseille à aller jusqu’au certificat.

Quelles sont les avantages de créer sa propre entreprise et celles de travailler pour une entreprise comme la SEFA ?

Cela dépend des compétences et de la personnalité de chacun. A la SEFA, il y a vraiment des possibilités pour entreprendre, prendre des responsabilités. C’est très motivant pour ceux et celles qui aiment avoir un impact rapidement. L’avantage d’une petite structure c’est qu’il y a de la place pour la créativité et l’innovation.

Comment voyez vous les choses en tant que jeune femme membre de l’Etat Major ?

Je pense que je comprends bien les problématiques de ma génération ! En même temps, il y a une vraie ouverture d’esprit de la Direction sur des thématiques comme le temps partiel ou le congé parternité ce qui nous permet de mettre en place des choses très intéressantes pour les collaborateurs.

Et vous, quel est votre parcours ?

Avant je travaillais aux affaires étrangère à Berne, ensuite j’ai travaillé au World Economic Forum à Genève : je m’occupais de la parité homme femme, les questions de genres et aussi sur les compétences nécessaires aux métiers de demain. Puis j’ai réalisé un MASTER en gestion RH et me voici à la SEFA. Je trouve la gestion du changement très intéressante.

Académie Impact Living

Académie Impact Living

La SEFA devient entreprise partenaire de l'académie formatrice Impact Living. La transition énergétique et environnementale ce sont des compétences, des métiers et des savoir-faire. Notre partenaire Impact Living lance une formation : réalisation de projets en duo, stages pratiques et formation théorique... Tout pour devenir un·e champion·ne de la transition. Au plaisir de recevoir les stagiaires de la première volée !

Chauffage à distance (CAD) à Bougy-Villars

Chauffage à distance (CAD) à Bougy-Villars

Bougy-Villars et la SEFA ont le plaisir d’annoncer la construction et l’exploitation d’un chauffage à distance (CAD) dans le bourg historique de Bougy-Villars dès le printemps 2022. Une société « CAD Bougy-Villars SA » dotée d’un capital-actions de CHF 200'000.- avec répartition 35 % commune, 65% SEFA a été créée. La centrale de chauffe sera alimentée par des pellets de bois issu de la région. 270 tonnes de CO2 par an seront ainsi économisés.

Rachat du chauffage à distance de la commune de St-George

Rachat du chauffage à distance de la commune de St-George

Dans le cadre de son développement stratégique 2025 pour aller vers une énergie 100% locale et durable, la SEFA étend ses services aux réseaux de chaleur à distance. Aussi, la SEFA a répondu favorablement à l’appel d’offres lancé par la commune de Saint-George pour le rachat de son réseau de chauffage à distance. C'est ainsi qu'est née la société Energies St-George SA.

Vélos électriques en libre service

Vélos électriques en libre service

Nouveau ! Notre projet pilote avec Pick-e-Bike a démarré le 3 mai : des vélos électriques en libre-service pour faire le lien entre Aubonne et la Gare d'Allaman sont à votre disposition sur 6 stations. Pour vos trajets quotidiens ou pour visiter la région !